EOLIENNE INDIVIDUELLE

Publié le par gaia

Envie d'éolienne sur le terrain de votre résidence principale ? C'est possible, mais armez-vous de patience. Entre le choix de l'éolienne la mieux adaptée, les démarches administratives, son implantation... le chemin est long , fastidieux, et semé d'embuches.


LE PETIT EOLIEN ?


Le petit éolien destiné à usage individuel ou domestique comprend des éoliennes de petites et moyennes puissances (de 100 watts à 20 kilowatts). Elles sont montées sur des mâts de 10 à 35 mètres, comprenant deux ou trois pales.


Les petites éoliennes à axe horizontal s'utilisent préférentiellement en milieu rural.


En milieu urbain les éoliennes à axe vertical sont mieux adaptées. Cependant la faiblesse du vent, les problèmes liés à la législation en vigueur, à l'environnement, aux techniques d'installations... sont autant d'obstacles à leur implantation.


Tout comme le grand éolien, le petit éolien est soumis à des conditions et à une législation stricte et impérative
.

Petits conseils pratiques :

- La «topographie et la localisation géographique» de votre lieu d'habitation doit être favorable à l'installation de l'éolienne. Ce qui signifie un site suffisamment venté et dégagé.
A moins de 20 km/h de moyenne annuelle l'installation de l'éolienne est déconseillée.
Pour ce faire vous pouvez vous appuyer sur les données cartographiques des vents de Météo France (service payant) ; ou encore effectuer vous même des relevés par le biais d'un anémomètre (à effectuer sur une période d'au moins une année).

- Il n'est pas recommandé d'installer l'éolienne sur le toit de votre habitation en raison des vibrations, du bruit engendré, mais également pour les opérations de maintenance. Préférez une implantation à distance raisonnable de votre lieu d'habitation afin qu'il y ait le moins de perdition d'énergie possible. Il faut également savoir que plus le mât est haut plus l'éolienne produit de l'énergie.

Quant au mode de consommation, trois possibilités s'offrent à vous
:

- soit l'électricité produite est destinée à votre seule consommation
(éolienne fonctionnant en autonome sur site isolé). Prévoyez des batteries pour stocker l'énergie et/ou un générateur d'appoint (solaire photovoltaïque...) pour les jours où le vent ferait défaut.
- soit vous souhaitez revendre le surplus d'énergie produit et le réinjecter au réseau de distribution (qui prendra le relai en cas de besoin). La revente se fait au prix d'achat de l'électricité.
- soit vous souhaitez revendre la totalité de la production. Dans ce cas il faudra installer à votre charge un compteur spécifique dont le prix varie entre 100 et 500 euros. Afin de bénéficier de l'obligation d'achat d'électricité par EDF, vous devez vous situer dans une zone de développement éolien (ZDE) (tarif actuel : 0,082 E / kWh)

Des démarches administratives... longues et contraignantes

- Les éoliennes dont le mât mesure moins de 12 m n’ont pas besoin de permis de construire, une déclaration de travaux suffit. Au delà de 12 mètres, le permis de construire est obligatoire.

- Les éoliennes de taille moyenne (mât de 12 à 50 m) nécessitent une notice d’impact dans le dossier de permis de construire.

-  n'oubliez pas d'aviser et de consulter vos voisins...

- Le dossier de demande de permis de conduire circule entre plusieurs services de l'État (DRIRE, DASS...).

- Si la production de l’éolienne est destinée à l’autoconsommation, c’est le maire qui délivre le permis de construire. Si elle est destinée à la vente, c’est le préfet.

- En cas d'installation en site isolé une demande d'électrification doit être faite au Maire. Dans les autres cas un dossier de raccordement au réseau doit être effectué.

Sur le plan financier


- Crédit d’impôt de 50 % pour l’équipement et le matériel (hors main d'œuvre) lorsque l'installation est effectuée par des professionnels dans votre résidence principale neuve ou ancienne.
Le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d'impôt est plafonné à 8 000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple soumis à imposition commune. Cette somme est majoré de 400 € par personne à charge. (Loi POPE).

- Le matériel et la main d'œuvre bénéficient également d’un taux de TVA réduit (5,5 %)

- Certaines collectivités (région, département, commune), ou organismes publics (ADEME, FACE = Fonds d'Amortissement des Charges d'Electrification) ont mis en place des aides : renseignez vous.


Le coût d'une installation éolienne (pose, raccordement inclus) varie en fonction de la puissance, du système utilisé, de la taille du mât, des travaux d'ancrage... Faites vous conseiller par des professionnels.
Sachez toutefois qu'une éolienne n'est rentable et amortie qu'à la moitié ou au tiers de sa durée de vie (...si l'électricité produite est revendue).

Publié dans Energies Renouvelables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article